Le Guide de la Réunion
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Le créole de l'ile de la réunion

 Partager  Partager

Le créole de l'île de la Réunion

Le créole réunionnais, spécifique à la réunion, différe sensiblement des créoles parlés à Maurice, à Rodrigues ou aux Seychelles.
Les habitants de ces îles arrivent à se comprendre les uns les autres.

Il s'est constitué au cours de la période coloniale au 18e siècle, né du besoin de communication entre esclaves de différentes origines, d'une part, entre les esclaves et les colons, d'autre part.

Cette langue a été progressivement forgée par les esclaves, par déformation et simplication du français usité par leurs maîtres dans les plantations. Il contient aussi des racines africaines et malgaches et s'est par la suite enrichi de vocables anglais, hindi, et chinois.

Un véritable système linguistique émergea alors. A la langue maternelle de chacun s'ajouta un nouveau parler commun à tous. Langue métissée, langue orale, dont la grammaire et l'orthographe n'ont été fixés que tardivement, elle est aujourd'hui parlée par tous les réunionnais dans la vie quotidienne. Sa base lexicale française et son écriture phonétique facilitent sa compréhension.

Tu apprécieras sa mélodie nonchalante, le charme suranné des mots hérités du vieux français, les vocables savoureux formés par onomatopées ou par images évocatrices. Expression d'une culture spécifique, facteur d'identité insulaire, le créole fut interdit à l'école et sur les ondes jusque dans les années 70.

Aprés une période de quasi-clandestinité, il s'est vu réhabilité. La littérature, la musique, les radios libres, depuis 1982, en sont les principaux vecteurs et diffusent le créole sur la scène publique.

Le français néanmoins la langue officielle, enseignée à l'école, parlée dans les situations publiques et formelles, l'administration, la justice, les affaires. Enfin les différentes communautés ont parfois conservé la langue de leurs ancêtres, qu'ils parlent entre eux, dans un contexte familiale ou religieux.

Consacrer un chapitre au "parler créole" ne signifie nullement que le voyageur désireux de venir dans notre île aura, préalablement à sa venue, à s'initier à ce parler si expressif. Tout le monde à la Réunion parle français plus ou moins bien.

Mais pratiquement tout le monde le comprend bien. Ceci n'empêche pas que le parler créole est très utilisé dans l'île. Telle ou telle personne qui, dans la journée s'exprimera dans un français "châtié", échangera le soir, en famille, quelques réparties en créole.

Ainsi le citadin normand aime de temps en temps à s'exprimer dans son patois, comme les Bourguignons ou les Auvergnats aiment à le faire dans le leur.
L'île de la Réunion n'a pas le monopole du créole. Il existe à l'île Maurice, aux Seychelles, et bien loin de là dans les Caraïbes. Dans ces diverses parties du monde, il est parlé dans des nuances différentes.
L'origine du créole a fait couler beaucoup d'encre et a été l'objet de nombreuses discussions. Il est cependant un fait certain : c'est qu'un examen approfondi de ses origines fait apparaître très vite que la plupart des mots utilisés sont français. On y trouve de très nombreux termes de marine, et plus particulièrement de la marine à voile, que l'on entend encore fréquemment utiliser dans certains ports.

Il n'est pas rare dans des villages de la région de Cherbourg par exemple d'entendre encore au café les paysans commander : "Eune moque d'ber" = une timbale de cidre ou dans la région de Vire/Granville lors de la saison des foins "raler sur la liure" ou "souquer sur la liure" ce qui signifie : tirer ou tendre la corde qui tient les bottes de foin sur la remorque du tracteur, ou encore "fariner" pour pleuvoir.
Ce ne sont là que quelques exemples pris parmi des centaines de ressemblances que l'on peut trouver entre le créole et le patois de certaines régions de France.
Quoi qu'il en soit, le touriste goûtera certainement, au cours de son séjour à la Réunion, et ne serait-ce que par la chanson, le charme du patois créole. Cette forme "douce" du langage est souvent accompagnée de mimiques qui contribuent à rendre son expression si savoureuse quand on a la chance de bien l'appréhender.





Suivez-nous sur :
Facebook Twitter
Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, relative à l'informatique, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici
Le guide de la Réunion Réserver votre vol Les hotels de la Réunion Location de vacances Location de voiture